Philippe Lecoq

CONSEIL REGIONAL : Des présidents délégués ? Dans quel but ?

La polémique continue de prendre une certaine ampleur. Dans la suite logique de la réforme concernant la réforme territoriale, le parti socialiste par la voix de Mr ALARY – Président de Languedoc-Roussillon a annoncé qu’un projet de loi allait proposer la création de la fonction de « Président de Région Délégué » – un président de Région « bis », après les élections de Décembre prochain.
Cette annonce me laisse perplexe…et m’amène à soulever les interrogations suivantes : Lire la suite

podemp1

L’Etat des lieux du chômage : Les généralités sur le chômage

L’INSEE définit le chômage comme l’ensemble représenté par des personnes d’au moins 15 ans, privées d’emploi et qui en recherche un. Cette approche plutôt consensuelle cache en réalité une notion complexe et manipulable.

Selon que l’information vous vienne d’un économiste, d’un sociologue ou encore d’un politicien, elle sera analysée et transmise de manières différentes. En France, on distingue principalement deux sources d’étude du chômage : Lire la suite

Charles-de-GEVIGNEY

INDIGNATION

Le rejet de plus en plus sévère de la classe politique par les Français, les sentiments d’exaspération et de grande inquiétude palpables chez nos concitoyens, trouvent leur origine dans l’entreprise de destruction massive de la culture française, planifiée par des minorités agissantes assises à la table du pouvoir depuis les années 80. Cette colère montante exprime une frustration, parfois presque une peur, devant le constat d’un laisser-faire odieux et de la complicité des élites représentants de la nation. Face au piétinement orchestré de ce patrimoine commun, chacun semble subir avec impuissance sa propre disparition, comme un fléau paraissant inéluctable !

Ce travail de sape est à l’œuvre partout, dans les moindres propos, souvent dilués dans un discours pseudo-humaniste visqueux… Un venin perfusé goutte à goutte dans les veines de la pensée collective.

Pour preuve, ces propos scandaleux de Monsieur Hamou Bouakkaz, petite voix parmi tant d’autres de la constellation des philosophes de comptoir, devenus les nouveaux maîtres à penser de notre époque. Homme politique socialiste d’origine Kabyle, il était un jour l’invité de l’émission « On refait le monde » sur RTL. Devisant sur l’avenir de la France, il déclare insidieusement : «… pour moi la France n’est pas un héritage, c’est un projet… » . Propos dont l’animateur n’omettra pas de souligner immédiatement la hauteur de vue, notant avec gourmandise que cela pourrait presque être un slogan…

Un autre chroniqueur, un peu gêné, se réclamant vaguement de la droite, osera alors à peine esquisser une réserve sur la déclaration en question, prenant soin au préalable de noter la grande modération des propos du très bien-pensant Monsieur Bouakkaz… On n’est jamais trop prudent !

Ces propos sont purement et simplement scandaleux ! Une insulte terrible à notre histoire, à notre nation et à nos ancêtres. D’un revers de la main, l’idéologue de cette gauche de caniveau balaye avec un mépris vaniteux des milliers d’années de labeur, et le génie de nos ancêtres, qui firent de la France ce qu’elle est devenue. Il jette aux oubliettes, comme quantité négligeable, les filles et fils de familles de France dont les noms constellent nos monuments et nos cimetières. Il crache sur le sang durement versé sur ce carré de terre par notre peuple, au fil des méandres du passé, pour arracher à l’histoire et façonner ce joyau qu’est notre pays. La France ne serait pas un héritage ? Nouveau slogan de tous ceux, à la mémoire bien courte et déculturée, qui oublient que la France leur a tout donné, par la générosité des Français « de souche » qui firent de ce coin du monde l’un des phares de la planète au travers de toute l’épaisseur du « mille-feuilles » historique. La France ne serait qu’un projet… Le leur sans doute ? Et sans Français, bien sur, puisqu’ils n’existent pas !

Cette négation inique des réalités de notre culture, et la révoltante trahison de nos représentants, pourrait porter un jour, à force de frustration et de sentiment d’injustice, le peuple français (car il existe !) d’une grande générosité naturelle et reconnue, à un désespoir violent dont je n’ose imaginer quelle forme il prendra.

Charles de Gevigney

Philippe Lecoq

La Réussite éducative au cœur des enjeux : Intervention de Philippe LECOQ au Conseil Régional Centre-Val-de-Loire

Lors de la séance plénière du 15 avril 2015, Philippe LECOQ (Conseiller régional FN du Loiret) est intervenu concernant le Rapport « Réussite Éducative » du 15 février 2015. L’élu FN du Loiret s’interroge sur la nécessité et la pertinence éducative des contrats d’objectifs tripartites (contrat collectivité/établissements d’enseignement/académie). Lire la suite