Philippe Lecoq

Migrants… Orléans

Les pays arabes du golfe, beaucoup plus riches que les pays européens, ne veulent pas prendre en charge tous ces migrants.

L’Europe, la France et même Orléans ne sont pas extensibles. Il faut comprendre que ce n’est pas possible d accueillir ces populations au moment où les maires sont dans la rue pour défendre leurs dotations financières, a quel niveau et sous quelle forme l’Etat mettra t-il à disposition des collectivités l’ensemble des outils et des financements nécessaires?

Dans notre ville, nous avons des sans-logis, des personnes obligées de vivre sans aides sociales avec des retraites minimes.

Il eut été appréciable de consulter les Orléanais sur l’accueil des vingt familles de migrants, par la voix du référendum local.

FN/RBM

Mairie d Orléans.

C6_Poste_0815_ss_bureaux_vote_FN_ED15_p_0914

Abandon des services publics : STOP !

Lors des Présidentielles de 2012, Marine Le Pen et le Front National dénonçaient déjà l’abandon des services publics, de surcroît en zones rurales.

Partant de la colère des Orléanais « subissant » des restrictions d’horaires de certains de leurs bureaux de Poste cet été, le FN Loiret s’est penché sur l’état du service public postal dans le Loiret en fonction du lieu de résidence :

  • Inégalités de services proposés, des horaires d’ouverture
  • Inégalités graves d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite
  • Abandon du service postal dans son ensemble ;
  • Alourdissement à venir des impôts locaux en zones rurales pour avoir un service postal au rabais ….

Dans le Loiret, comme partout ailleurs, le service public ne peut être rendu à double vitesse.

Si la caste politique UMPS œuvre dans ce sens, les Loirétains eux ne sont pas dupes comme le prouve l’adéquation des votes pour le FN aux élections départementales de mars 2015 et la répartition des bureaux de vote dans le Loiret.

Cliquez sur le fichier ci-dessous pour afficher le dossier:
ABANDON DES SERVICES PUBLICS _ Vdef17092015

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Droit d’expression bafoué ! Dictature de la pensée UMPiste…

Ah ils sont beaux les dramaturges du : « JE SUIS CHARLIE ! ». Les égéries du droit d’expression… Les thuriféraires des « droit de… » !

Réunion de 600 Maires invités, par le pouvoir socialiste, à labelliser sa politique migratoire. Un seul Maire Front National dans la salle, donc tous les autres UMPS…

Ce Maire, Julien Sanchez, Maire de Beaucaire, prend la parole. Il est seul, calme, posé, poli, mesuré. Il exprime un avis, son avis. Il argumente, il est opposé… Il contredit le pouvoir !

Aussitôt, des insultes fusent, puis grondent : « Fascho ! Salaud ! Sortez-le ! ». On en vient aux mains… Un participant tente de lui arracher le micro, tire sa veste, veut le faire taire. Les rangs s’agitent. Les huées couvrent la voix. Horreur ! Panique ! Le peuple ne doit pas pouvoir entendre… Comme aux plus belles heures de l’URSS ou de la Chine Maoïste.

Ceux qui, à cet instant, hurlent, s’agitent, censurent, sont les mêmes pleurnichards qui défilaient la main sur le cœur, il y a quelques mois, pour crier au civisme, à la défense du droit d’expression sous les pancartes  « je suis Charlie ». LES MÊMES !

Mais que faut-il être peu sûr de ses propres idées, pour craindre à ce point la contradiction !

Que faut-il être malhonnête pour refuser d’une manière aussi lâche, aux autres, ce que l’on réclame pour soi-même !

Que faut-il craindre la vérité, pour la couvrir du bruit de la panique afin que le peuple ne l’entende !

Ces Maires, en portant l’écharpe tricolore de la République, sont censés porter ses valeurs fondamentales : « Liberté, Egalité, Fraternité ». Ils sermonnent à longueur de discours sur le « vivre ensemble », et ils chassent la liberté en meute, comme des voyous ! Honte à eux !

 

Et, alors qu’ils bafouent honteusement le droit d’expression du représentant d’un courant patriote, légal, légitime et majoritaire dans l’opinion ; les mêmes donneurs de leçons avalisent la tenue, au même instant, sur le territoire de la république laïque, du « Salon de la femme musulmane ». Incroyable !!

Sur le sol de France, un salon dédié au sort de la femme, animé par des hommes, prêcheurs salafistes, qui devisent tranquillement sur le degré de liberté, limité bien sûr, qu’ils voudront bien « consentir » aux femmes… Au nom de leur religion.

Et là… Pas un Maire UMPS en vue pour hurler, crier, gesticuler et couper le micro !

Je serais une femme, au moins, je sais pour qui je ne voterai plus jamais…

Charles de Gevigney

 

Philippe Lecoq

Des centres villes en difficultés…

A ce contexte économique et institutionnel particulièrement négatif, s’ajoute un autre problème commun a toutes villes moyennes, Orléans également…La crise des centres villes.

Pour répondre aux besoins souvent bien réels d’un accroissement et d’une diversification de l’offre commerciale et de loisirs, les implantations commerciales ont connu un véritable boom en périphérie, là où le foncier abonde et ou l’aménagement des accès ne pose aucun problème. Le choix de la facilité? Mais un choix dont on commence aujourd’hui a percevoir les conséquences…catastrophiques. Si on ajoute a cela le développement croissant du e-commerce !!!

L’intérêt d un grand projet…

Tribune des élus orléannais au conseil municipal.

Charles-de-GEVIGNEY

L’ANARCHIE… SAUCE SOCIALISTE

Jamais, depuis la 4eme république sans doute, notre belle France ne connut de pouvoir aussi lamentablement hasardeux que celui en place aujourd’hui.

Jamais encore, depuis des décennies, nous avions assisté à un tel degré de déliquescence de l’autorité de l’Etat.

Aujourd’hui, sans faux semblant désormais, le pouvoir est laissé au plus fort, au plus violent, au plus arrogant, aux racailles. Il n’y a tout simplement plus d’autorité d’Etat. « Autorité » au sens barrière de sécurité, repère, refuge.

Etre un citoyen intègre, honnête, respectueux des autres et des règles, aujourd’hui, n’a plus de valeur Lire la suite