élus FN CVL

Un élu FN, c’est quoi ?

Cette séance plénière du 25 février 2016 marque et accentue la précédente, le groupe Front National au conseil régional Centre Val de Loire se positionne en 1ere force d’opposition, et fait plus marquant, en 1ere force de proposition.

Si la presse le concède à demi-mots en « off », elle tarde encore à oser le mentionner dans ses colonnes.
Peu importe, nos interventions sont consultables par toutes et tous sur notre site https://fnregioncentre.wordpress.com/ et sur le site de la région http://www.mediadone.net/RegionCentre-ValdeLoire .

Malgré un temps de préparation ultra-réduit entre le débat/rapport d’orientation budgétaire (4 février 2016) et le vote du budget primitif, nos élus ont fait un travail remarquable sur tous les dossiers, faisant fi de leur statut de novice, s’appuyant sur quelque chose d’essentiel, qui manque aux groupes mondialistes: l’expérience du travail et de la société civile.
Le Front National n’est pas arrivé en tête dans 7 régions, dont la notre, par hasard :
Les électeurs/citoyens/contribuables ont bien compris que seul le parti de Marine Lepen, était là pour les servir et non se servir comme le font la droite et la gauche depuis 40 ans.

C’est donc avec conviction que vos élus sont rentrés dans l’arène, forçant nos adversaires à sortir de leur pré-carré, un peu bousculés, c’est vrai, par des arguments et un travail de fond, les obligeant à un respect peu habituel.
Nous avons proposé pas moins de 17 amendements, pour environ 4.5 millions d’euros d’économies, dont 3 ont été suivis par le groupe UDC de Guillaume Pelletier, qui n’a pas manqué de saluer notre travail, logique dans le sens où son groupe, pourtant composé d’un nombre important d’élus rompus à l’exercice, s’est vu retoquer ses amendements lors de la réunion des Présidents de groupe le matin même. Soyons indulgent, la rentrée est souvent compliquée pour les habitués…

Même s’ils ont été refusés par pur idéologie de la gauche, ces amendements ont eu le mérite de faire se tordre et se confondre nos collègues mondialistes.
« Facile, c’est le contribuable qui paie ! ».

Ce débat fut donc riche et sans (ou presque) noms d’oiseaux lancés à tort et à travers. Une seule élue s’est aventurée à qualifier notre groupe d’extrême droite, en vertu de notre position ferme sur l’immigration et notre souhait de patriotisme économique, mais  bien vite renvoyée dans « ses 22 » par notre Président de groupe. Mais aussi, soulignons-le encore, par la qualité des échanges, elle n’a pas été suivie dans cette voie par ses autres collègues, bien conscients du message envoyé par les électeurs au premier tour, et du réalisme des propos du Front National depuis 40 ans.
Précisons que si le Président de l’hémicycle semble ne pas suivre les directives totalitaires, d’ostracisassions, limite fascistes des états-majors anti-souveraineté, ce n’est pas le cas dans d’autres régions comme l’IDF(V. Pecresse), le NPDC(X. Bertrand) ou PACA(C. Estrosi).Soyons beaux joueurs et reconnaissons cette qualité à F. Bonneau !

Nous voulons voir ce respect sur tout notre territoire, pour tous les électeurs, au-delà même des 7 millions qui ont votés pour nous, car dans toutes les collectivités le Front National travail pour la France et pour le peuple qui la respecte. Nous voulons une France apaisée.

C’est ça, un élu FN.

Elus  régionaux Front National Centre Val de Loire.