fn-loiret

Fillon à Orléans

 

François Fillon était hier soir à Orléans.

Comme Macron le 8 Mai dernier, son homologue de gauche, il se verrait bien en réincarnation de Jeanne d’arc, en arguant que, comme elle, « il ne se soumet pas »…

S’il ne plie pas face aux médias, ce n’est pas le cas face à l’islamisme : encore récemment,  il omettait de façon éhontée, le 29 janvier 2017 à la Villette,  de nommer le Qatar et l’Arabie Saoudite lors de son discours contre le totalitarisme islamique.( http://www.rtl.fr/actu/politique/francois-fillon-choisit-de-ne-pas-mentionner-qatar-et-arabie-saoudite-dans-son-discours-7786982727 ).

Comme Macron, on ne mord pas la main de celui qui nous nourrit, comme on ne mord pas la main de ceux qui  nous gouvernent , ce qu’il a avoué auprès de Monsieur  de Villiers concernant la mainmise du Bilderberg sur la politique française. ( http://www.medias-presse.info/francois-fillon-et-le-club-bilderberg/64801/ ).
C’est sans surprise que l’on retrouve Henri de Castries, ancien Président de ce lobby, aux côtés du candidat Fillon. Il est même co-auteur du programme économique et de celui de l’insécurité sociale promise aux français, au profit des assureurs privés comme AXA, dont le Président était encore récemment … Monsieur de Castries lui-même !

L’insoumission avec une laisse, des chaînes et un boulet au pied, il fallait oser !
Par politesse, nous ne rappellerons pas la jolie phrase d’Audiard à ce sujet…

Que ceux qui ont encore leurs œillères, qui se mentent en se disant que « ça c’était avant », écoutent bien ce que leur dit actuellement leur chef : en cas de deuxième tour Marine-Macron, lui, le parangon autoproclamé des vertus de la droite nationale, de l’identité et de la souveraineté, appellerait à voter pour la gauche et son poupon issu du plus pur hollandisme, soutenu par les pires scrofuleux du paysage politique français.
Si ça, ce n’est pas de la soumission au système, cela y ressemble grandement.

Ceci prouve une chose : M. Fillon n’a pas remis les pieds sur le terrain depuis longtemps, à l’image de ses responsables locaux.
Lors de nos tractages et surtout lors de la tournée des maires, la quasi-totalité des sympathisants LR nous ont indiqué l’inverse : « tout, sauf Macron et la gauche ».

Beaucoup  n’auront aucune hésitation, même si les études frelatées de l’institution Montaigne, et autres officines bruxelloises inféodées à l’€uro, font encore (un peu) foi.

La dynamique, le programme et la stature présidentielle de Marine, ne laissent plus que la vielle ficelle bien usée par la gauche, qui consiste à occulter son programme, pour pouvoir rejoindre la meute, médias  mainstream  compris, et aboyer ensemble contre les Patriotes ; certains allant même jusqu’à attribuer des bons points au binôme Hollande Cazeneuve, pour leur lutte contre le FN…

Ils osent vraiment tout.

 

FN 45