Articles

Marchetti

La Culture selon Saint Staline

« Le Front national est contre la culture ».
Argument facile utilisé par celles et ceux qui veulent verrouiller le débat.

Nous, patriotes, n’entendons pas nous faire traiter de fossoyeurs de la culture, par ceux qui la détruisent (vente de notre patrimoine au Qatar, abandon de nos églises, suppression de pans entiers de l’histoire de France dans les manuels scolaires)

« Tout est culture » disait Jack Lang, noyant ainsi tout ce qui construit une identité, avec ce qui est artificiel, hors-sol et sans Histoire.
Cette vision hégémonique, du tout égalitaire, est une émanation directe du communisme de Staline, le réalisme-socialisme.

Ce noyautage de la culture par les rouges, s’est accompli dans les années 50 après la guerre. Stratégie maligne et en douceur pour détruire l’un des piliers qui fonde une nation.
Fréderic Mistral disait « Les arbres aux racines profondes, sont ceux qui montent haut ».

La culture se décline en 3 grands domaines : Générale, Artistique et Ethnologique. Celle-ci est propre à chaque pays, et à chaque région.
Il existe une différence entre le polyculturel, que nous prônons, et le multiculturalisme imposé qui aseptise tout. Nous préférons l’émulation à l’émulsion.

Jules Ferry avait une vision assez juste de la chose, en disant que l’état, dans sa fonction la plus régalienne, n’avait pas à se mêler de l’art, s’occupant seulement à fournir des locaux, mais en aucun cas choisir les artistes. Cela permettait d’avoir une diversité totale, la valeur des œuvres étant déterminée par la seule appréciation du public.

Ceci nous amène au sujet sensible de l’art contemporain.

Institutionnalisé par les socialistes, sa critique suscite des levées de bouclier.
Pourtant nous avons bel et bien à faire à une immense arnaque artistique.
Nous ne pouvons pas cautionner le fait que la valeur « du tout et n’importe quoi », puisse atteindre des sommets, selon le nombre d’expositions, le lieu, et le degré de polémique suscité.
On se souvient du sex toy géant, défigurant la place Vendôme, du « vagin de la reine » insultant Versailles, et surtout les dessins zoophiles et pédophiles d’une exposition à Marseille.

La problématique réside dans le fait que cette imposture bénéficie à une minorité de spéculateurs , sous couvert d’argent public, ou d’insultes à notre vraie culture.

En tant qu’élus patriotes, nous refusons de représenter un guichet servant à financer les lubies, délires, ou intérêts personnels. Notre rôle est d’amener à valoriser le patrimoine, le roman national, les artistes et le territoire Français.

 

C’est pourquoi au sein du Conseil Municipal d’Amilly, et du Conseil Régional (CVL), nous dénonçons le principe même du FRAC et de ses déclinaisons, comme le centre d’art contemporain des Tanneries.

L’idée du maire  qui consiste à développer l’aura de la ville, et d’en faire une ville des arts, est louable, mais sans faire fi de notre identité.

Une consultation locale et la présentation d’un « business plan » auraient dû être réalisés, surtout quand on parle de plusieurs millions d’euros.
Mais la réponse aurait sans doute révélé la supercherie.

Nous ne sommes pas là pour dire ce qui est bien ou mal, mais pour clamer tout ce qui valorise nos territoires.

Grace au collectif liberté et création (CLIC) qui travaille sur ces questions, nous savons que la France possède un patrimoine remarquable mais oublié, une tradition d’écriture musicale, un savoir-faire « made in France » qui n’attend qu’à être exploité.
Pourquoi pas aux Tanneries ? Le mot réhabilitation prendrait tout son sens.

Le Front National n’est pas seulement critique, mais force de propositions.

Ludovic Marchetti
Conseiller Régional Centre Val de Loire
Conseiller Municipal d’Amilly

_DSC0007

La commune d’Amilly accueillera-t-elle des migrants ?

La réponse est tombée mardi dernier par voie de presse, mettant les loiretain(e)s devant le fait accompli, sans aucunes consultations, montrant ainsi  l’état d’urgence et de submersion que produit ces afflux de clandestins.

Voici la Tribune Libre de vos élus FN, parue ces jours ci dans le bimensuel  « Espace Amilly » n°192 de Novembre-Décembre 2015, avant l’arrivé « surprise » des illégaux: Lire la suite

FETE_DE_L_EUROPE_AMILLY_2015

« Faites » de l’Europe

Pour sa fête annuelle, Amilly fut témoin d’une bien curieuse coïncidence en ce premier week-end de juillet.

Si les animations eurent le mérite d’être festives et de qualités, le thème traditionnellement mis en avant (l’Europe) par notre maire européiste, fit figure d’oxymore associé au mot fête, et comme pour ajouter à cette ironie, le pays mit à l’honneur fut… la Grèce, première victime (malheureusement d’une longue série) de cette machine à broyer les peuples qu’est l’Union Européenne. Lire la suite

fn-loiret

Amilly fête l’Europe !

A Amilly, pendant que nos 6 millions de chômeurs et nos 8 millions de pauvres souffrent, ils fêtent la « sainte » Europe, sans doute bienfaitrice !

Ils fêtent nos services publics disparus : postes, hôpitaux, gendarmeries, écoles, lignes sncf…

Ils fêtent la main-d’œuvre étrangère en détachement !

Ils fêtent l’ouverture à la concurrence des professions dites « réglementées » : artisanat, taxis, professions juridiques ou médicales !

Ils fêtent la désindustrialisation et le développement des grandes surfaces ! Lire la suite