Articles

charles-de-gevigney-%c2%b2

Les Français doivent rester éveillés.

Un an de campagnes électorales, primaires, présidentielles puis législatives ; huit scrutins successifs, une saturation de l’espace médiatique et du débat public par la politique pendant des mois … Et toujours aucun débat de fond mené sur les vrais sujets qui ébranlent et rongent réellement notre société : le devenir de l’identité française, l’islamisation de la République, la sauvegarde de la souveraineté de la France dans la marche de l’Europe, les solutions possibles contre le chômage de masse etc…

Tous ces sujets ont été soigneusement évités par le système aux commandes et les médias au service de leur propagande. Certains médias… pas tous ! Car le sujet de l’atteinte aux libertés publiques, et notamment à celle de la presse, devient également très préoccupant au pays de Voltaire et de Mirabeau, et la dérive totalitariste du système socialiste aux abois commence à être dénoncée jusque dans les rédactions.

Dans la conscience collective, confusément, cette période électorale et les résultats qui en ont découlés laissent un goût d’amertume largement partagé dans tout le spectre des courants de pensée. Les affaires, le sentiment de médiocrité généralisée, l’insuffisance manifeste des politiciens de tous poils au regard des enjeux, la brutalité du débat public entretiennent un sentiment de défiance profond et un goût d’inachevé qui relève désormais du réel danger social. De la dynamite !

L’exécutif et l’assemblée sortis des urnes, bien qu’institutionnellement légitimes, ne sont qu’un ordre en trompe l’œil. Le déficit criant de représentativité de la réalité de la société française est tel que la démocratie ne peut plus s’en satisfaire et tendra naturellement à reprendre ses droits. Ce peuple impétueux a toujours su briser ses chaînes devant l’histoire !

A force de mettre les débats sous le tapis dans l’espace institutionnel, pourtant prévu à cet effet, ils finiront par éclater, hors de tout contrôle, dans la rue et au sein de la société. Et bien malin qui peut prévoir alors quelle forme ils prendront et quelles en seront les conséquences.

Lundi 19 juin, les Français privilégiés se sont réveillés soupçonnés, les Français optimistes soudain inquiets, les français dans la difficulté soudain dans le doute, et les Français pauvres toujours pauvres…

Et si Jupiter n’était que Pinocchio … En trente jour, quatre premiers « chevaliers blancs » ont déjà roulés dans la sciure de l’arène. Attention, le blanc c’est beau mais ça tache ! Ce n’est pas une couleur raisonnable pour les jeux du cirque… Ainsi va la vie.

Les Français doivent rester l’œil ouvert car personne désormais, sauf eux-mêmes, ne viendra les défendre. Courage et vigilance !

Charles de Gevigney
SD FN45

fn-loiret

Vote par Procuration pour les élections présidentielles et législatives 2017

Parce que chaque voix compte et, pour être certain que votre vote aille à Marine Le Pen aux élections présidentielles, le FN Loiret vous apporte son aide pour trouver une personne de confiance dans votre commune et vous permettre de voter par procuration en toute sérénité.

Pour cela, rien de plus simple. Il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessous et de remplir le formulaire de contact :

 

 

Pour rappel, cette année les élections auront lieu :

  • 23 avril :  1er tour des élections présidentielles
  • 7 mai : 2nd tour des élections présidentielles
  • 11 juin : 1er tour des élections législatives
  • 18 juin : 2nd tour des élections législatives
fn-loiret

L’INSTAURATION DE LA PROPORTIONNELLE AUX ELECTIONS LEGISLATIVES : ENCORE UNE PROMESSE NON TENUE

L’année 2015 fut politiquement très intense pour les responsables politiques, les candidats aux élections départementales et régionales, et les militants. Les mois à venir seront certes plus calmes en place publique, mais ne doutez pas que les partis politiques sont d’ores et déjà en ordre de bataille pour préparer l’élection présidentielle et les élections législatives de 2017.

Cette accalmie est l’occasion pour nous d’attirer votre attention sur un point que le Front National estime particulièrement : l’exercice de la démocratie. Parmi les engagements pris solennellement par François HOLLANDE en 2012, l’un d’entre eux était relatif à l’introduction d’une part de proportionnelle à l’Assemblée Nationale pour les élections législatives[1]. Ce procédé permettrait une meilleure représentation des suffrages exprimés par les français.

Initialement prévue en 2015, cette réforme fut dans un premier temps reportée en 2016. Entre temps, les élections départementales se sont déroulées ; elles ont été marquées par une forte progression de notre mouvement. C’est ainsi que l’été dernier, le porte-parole du gouvernement Monsieur LE FOLL, justifiait un retard dans la concrétisation de cette mesure en indiquant que ce n’était pas une attente des français[2].
Enfin, lors des élections régionales, c’est avec la forte adhésion du peuple français pour les projets portés par le Front National, que le Président de la République, soutenu par son parti, mais également par Les Républicains, décide de renoncer définitivement à cette réforme[3]. Il souhaite ainsi éviter une arrivée massive de députés Front National en 2017, prêts à sublimer et à défendre la France.

Est-ce pour préserver leurs places ? Ont-ils si peur que le Front National parvienne à de meilleurs résultats ? Méprisent-ils tellement les français ? Surement un peu de tout cela ! Une chose est sûre, cela n’entache en rien la détermination du Front National à faire valoir la voix des français et à se battre pour leurs intérêts.

Bureau FN Loiret.

[1] http://www.luipresident.fr/60-engagements?&&&items_per_page=30&page=4

[2]http://www.lexpress.fr/culture/tele/video-onpc-vif-echange-entre-stephane-le-foll-et-aymeric-carron_1687086.html

[3]http://www.europe1.fr/politique/apres-les-regionales-hollande-renonce-definitivement-a-la-proportionnelle-2637517